Celui sans qui rien n’aurait été possible

28 Avril 18h22, mouais, c’est bizarre mais tous les ans à la même période j’ai le blues du businessman cette année encore plus que les autres parce que la configuration est la même : dimanche soir, pluie, temps pourri, une soirée un peu merdique où en plus je m’étais pris la tête avec le mâle, j’étais shootée aux hormones (ouais comme les culturistes sauf que le seul muscle de mon anatomie capable de se mettre au boulot était mon utérus).Tu l'auras compris j'étais en mode incubateur géant. Avant que vous vous posiez la question, à la lecture de la suite et ce afin d'éviter les raccourcis, oui c’était un enfant désiré, plus que désiré même, le contexte était compliqué, il s’est pointé sans traitement après la perte d’un bébé in utero. J’ai, également, poussé le vice jusqu’à tomber enceinte après le passage de la loi Perruche, donc des légions de gynécos tout tendus du speculum qui veulent se dédouaner de tout à grand renforts d'échographies, décharges et examens à foison surtout pour les « grossesses pathos ». Grossesse pathologique, grossesse à risque, oui c’est moche. Pour une fois que je me suis décidée à rejoindre un club c’est le celui de la grossesse qui ne marche pas comme elle devrait. Ça c'était seulement pour vous donner une idée de l'ambiance générale. J’avais l’impression que je n’arrivais pas à le fabriquer correctement ce bébé. Culpabilité mon amie. Il était trop petit avec une clarté nucale trop épaisse, tritest pourri et tout plein de joyeusetés forts rassurantes.  Ça ne m’a sans doute pas aidé à m’attacher à cet enfant ou plutôt à cette chose un peu abstraite. Je ne l’ai pas détesté, je ne l’ai pas aimé plus que ça non plus, on a eu un peu de mal à cohabiter par moments, la peur, l’après naissance m’angoissait, pas envie de l’imaginer non plus, ni avoir une série de prénoms pas un en particulier, ni même savoir le sexe, ne rien acheter, vouloir à tout prix qu’il reste vague, inconnu. Comme si le fait de minimiser son existence pouvait me blinder face un éventuel drame, comme si cela rendait l'innommable plus vivable. Oui je suis très con quand je suis enceinte. J’étais sûre qu’entre ce bébé pansement et moi ça allait être compliqué et je me blindais face à toute émotion. Déjà, pour ça il faudrait que ma grossesse aille jusqu’au bout ou au moins jusqu’à la date fatidique des 37 semaines. Encore loupé. Je me revois encore en train de ruminer ce soir là parce que pleine d’hormones, parce que l’homme avait sorti un truc qui m’avait rendue hystérique (ça, ça ne change pas grossesse ou pas d’ailleurs) et que je cherchais comment j’allais pouvoir lui pourrir sa soirée. Oui, mais bon, avant de lui pourrir sa tronche, au mal dominant, il y a avait vidange de vessie histoire de pouvoir tenir une engueulade sans serrer le périnée jusqu’aux amygdales. Ca me rappelle la super vanne : « Un jour, les femmes domineront le monde mais pas demain c’est les soldes » là on était dans le «  Un jour Ellie va t’exploser ta sale tête de futur papa élevé au L.Pernoud mais pas tout de suite parce que sa vessie tente un coup d’état » Sauf que ce soir-là si le coloc' n’avait pas pris la décision de sortir plus vite que de raison sans que personne ne s’y attende, n’y soit préparé on y serait sans doute passé l’un ou l’autre. Pré-éclampsie mon amie. Moi qui pensais, à l’époque, être totalement à l’abri de ce genre de choses. Je me dis parfois, qu’il m’a sauvé la vie voire même sauvée tout court. D’ailleurs j’ai tenté de récupérer mon dossier médical depuis, il a miraculeusement disparu pendant les travaux de la clinique et dans le fond je préfère ma version même si il s’agissait peut-être d’un simple concours de circonstances…ou pas.  Je ne vais pas vous raconter sa naissance, j’en ai occulté un bon morceau (si si je vous assure que c'est possible), je ne me souviens pas de grand-chose, si ce n'est de l'air ahuri des sages femmes quand je leur disais que non je ne sentais pas les contractions, de l'effervescence autour de moi  en me soutenant que tout va bien ce sont juste des précautions (ben voyons j'suis juste enceinte hein pas complètement abrutie non plus), ce qui m'a le plus perturbé c'est lorsque le monito qui enregistrait ses battements de cœur s’est arrêté, bien que le Gremlins fût dehors en pas trop mauvaise santé qui plus est. Les vieux démons qui remontent: l’angoisse de ce bide désespérément plein mais dans lequel on n’entendait plus rien. L’espace d’un instant il a fallu que je remette tout ça en place, cet enfant allait bien. Je n’ai pas été envahie de ce flot d’amour qui dégouline de guimauve, quand on me l’a montré, tout ce que j’ai pût dire « bonjour… euhh… toi ! » Il m’a balancé un regard soulagé genre « c’est bon on l’a fait » et il est parti suivi de près par son papa fraîchement promu. Le mâle s’est demandé plusieurs reprises où pouvait bien être passé mon instinct maternel. Vu que lui doit en avoir pour 3 ou 4, au bas mot, ça a sans doute limité la casse les premiers temps. Ce début de vie à 3 un peu compliqué avec un bébé tout neuf, a fortiori quand celui-ci n’est pas fini (n’y voyez rien de péjoratif quand j’emploie le mot « pas fini «  pour désigner mon préma, j’en ai pris l’habitude lorsqu’on me demandait pourquoi il était si petit, si machin ou truc, ça jette un froid et on peut passer à autre chose). Je voudrais vous dire qu’il a fait de moi une mère, même si sur le fond c’est inéluctable, la vérité -est ailleurs- un peu différente, on est devenus mère et fils tranquillement. Il s'est appelé Adam, non ça n'est pas anodin, référence biblique, le premier homme, ze first,toussa, je n'en démordais pas pourtant on me répétera "qu'on a eu du mal à s'y faire" ou si c'est à cause de ses origines (gné? années 2000 quoi!)? Oui je sais c'est un prénom lourd de sens c'est même fait exprès.  Ca fait maintenant plus d’une décennie que j’ai mal au bide la nuit du 28 au 29 avril. Certains diront que je somatise, que je n’ai toujours pas digérée cette naissance ou mon accouchement, il y a du vrai là-dedans. Ma théorie de psy de bac à sable à moi c’est plutôt que la maternité te renvoie ton histoire en plein dans la tronche, ta naissance aussi par la même occasion et souvent ça ne vraiment pas du bien par où ça passe. Aujourd’hui, avec lui, j’ai l’impression de vivre dans un épisode de SODA en permanence, il me fait câlin avant de menacer de me trancher la jugulaire avec les dents, voue toujours une passion sans bornes au règne animal, maîtrise le lancer de mèche mieux que le Justin, attire les femelles de son âge comme un aimant, se pose toujours la question du végétarisme, file une partie de ses économies à Sea Sepherd,voue un culte aux baskets, ne tient absolument pas sur des choses qui roulent, refuse toujours catégoriquement de monter dans un manège à sensation avec sa mère, revient faire un câlin avant de me demander "kes konmange"et de me rererere-détester parce que personne ne le comprends dans le dedans de lui-même, dit qu'il aime Aerosmith parce que ça me fait plaisir (non il ne s'appelle pas Steven même si...), qui pourrait vendre sa mère pour un sandwich. C’est un pur fruit du métissage avec des cheveux longs mais un baggy, qui fait du hiphop en tee-shirt Maiden,qui headbangue  dans les concerts, qui breake  et qui dresse son lap’chien à grands coup de mon « chouuuuuuchouuuuuuu » et qui me rererererereredéteste en fin journée parce que, ben parce que quoi !  Mais bon, sans lui et ma difficulté à ne pas le fringuer en poney arc-en-ciel taille poupée Corolle ben je ne serais pas là, maintenant, vous déballant ma laïfe, fourguant des bodies Tatoo ou des pyjamas Goku. Je sais que tu ne me liras pas, mais il y aura bien quelqu'un pour te le balancer dans quelques années. Alors bon anniv' quand même Bouletus 1er.  J’ai hésité un moment avant de le poster cet article. Il est toujours plus facile d’écrire avec ses doigts qu’avec ses tripes hein m'enfin ce n’est pas comme vous étiez tous des inconnus, si?

3 commentaires

  • tout simplement magnifique !! un vecu que je connais bien !!

    Nadine
  • C’est très touchant ! Tu m’as émue la !! Bravo très belle article .

    stef
  • […] ← Précédent […]

    Promo du 1er Mai… | popnbaby

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés